Agréable pour Dieu

Agréable pour Dieu

Culte de maison – Partage de Jean-Claude Baudouin

Introduction

Hébreux 12.28-29  Montrons notre gratitude en rendant à Dieu un culte qui soit agréé de lui, avec piété et avec crainte. car notre Dieu est aussi un feu dévorant.

On ne s’approche pas n’importe comment d’un Dieu saint.
Tous ensemble ou seuls, nous avons la possibilité de rendre un culte, une louange agréable à Dieu.
Mais est ce agréable pour nous ou pour Dieu ?  D’où vient « agréable », de quoi parlons-nous ?

Agréable : c’est la possibilité d’être agréé.

La question devient donc : Mon culte, ma louange sont ils agréés par Dieu ?

En tant qu’ancien de l’église, l’un de mes rôles est de « faire connaître hardiment et librement la Parole de Dieu ». Mener le troupeau est un combat contre notre nature qui tente de nous amener vers une autre direction.
Comme Paul l’a dit pour lui-même : priez donc pour les conducteurs qui doivent amener cette Parole, pour le souci qu’ils prennent pour leur communauté et pour que ce partage de ce matin soit propice à l’un ou l’autre.

Agréable ou agréé : Au détour de la Lettre de Paul aux Romains

Romains 8.1-6
1 Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus–Christ. 2 En effet, la loi de l’Esprit de la vie en Jésus–Christ t’a libéré de la loi du péché et de la mort. 3 Car — chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force — Dieu, en envoyant son propre Fils dans une condition semblable à la chair du péché, en rapport avec le péché, a condamné le péché dans la chair, 4 pour que la justice requise par la loi soit accomplie en nous qui marchons, non selon la chair, mais selon l’Esprit. 5 En effet, ceux qui sont sous l’emprise de la chair s’accordent aux tendances de la chair, tandis que ceux qui sont sous l’emprise de l’Esprit s’accordent aux tendances de l’Esprit.6 Or la chair tend à la mort ; l’Esprit, lui, tend à la vie et à la paix.

Tous ceux qui sont Jésus-Christ ne sont plus condamnés. Nous sommes d’accord… mais le texte ne dit pas que ça. Il y a en effet un élément conditionnel :
On ne peut pas arriver les mains sales et penser que tout va bien !
Il faut vivre la Bible, dans le cas contraire, on se séduit par de faux raisonnements.

Ceux qui ne sont animés que par leur nature propre ne peuvent pas plaire à Dieu.

  • Si vous vivez par la loi de la chair  : vous mourrez
  • Si vous vivez par l’Esprit : vous vivrez

Si donc vous ne vivez pas ce que vous croyez, vous êtes à côté de la plaque…

Romains 12.
1 Je vous encourage donc, frères et sœurs, par les compassions de Dieu, à offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu. Ce sera de votre part un culte raisonnable. 2 Ne vous conformez pas au monde actuel, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence afin de discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. 3 Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de ne pas avoir une trop haute opinion de lui-même, mais de garder des sentiments modestes, chacun selon la mesure de foi que Dieu lui a donnée.

Par les compassions de Dieu : parce qu’il nous aime !  Dieu nous exhorte à vivre d’une certaine manière, pas par la Loi, ni par notre volonté, mais par ses compassions.
Nous ne nous appartenons plus. Il s’agit de vivre pour lui d’une manière sainte et agréable. C’est le sens du sacrifice vivant.
Nous devons modeler nos pensées selon celles de Dieu et pas selon le monde. Et pourtant cette dernière situation est souvent observée dans les églises.
Il est difficile de discerner ce que Dieu veut, si nous ne sommes pas plongés, immergés,  dans la Parole de Dieu.

C’est cela qui est agréé par Dieu et nous avons encore du pain sur la planche, nous sommes tous en chemin.

Vivre sa foi en pratique

Paul pouvait se permettre d’enseigner, d’exhorter, d’établir la doctrine de par sa position d’apôtre et ce qu’il avait vécu. Pour nous, le Seigneur a des exhortations très pratiques, et c’est la pratique qui fait 90 % de notre vie ! Ce n’est pas notre doctrine de la fin des temps qui fait notre quotidien, mais la mise en pratique de la Parole dans ses aspects concrets…

Romains 12.
9  Que l’amour soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur, attachez-vous au bien. 10 Par amour fraternel soyez pleins d’affection les uns pour les autres et rivalisez d’estime réciproque. 11 Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d’esprit et servez le Seigneur. 12 Réjouissez-vous dans l’espérance et soyez patients dans la détresse. Persévérez dans la prière.

Pratiquer tout cela implique le cœur et les autres.
Comment aimer notre ennemi ? Si avec mon cœur ce n’est pas toujours possible, je peux cependant poser des actes qui vont dans le sens de cet amour. Ils seront un témoignage de l’Amour de Dieu déversé dans nos cœurs.

Romains 13
8 Ne devez rien à personne, si ce n’est de vous aimer les uns les autres, car celui qui aime les autres a accompli la loi. 9 En effet, les commandements : Tu ne commettras pas d’adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, [tu ne porteras pas de faux témoignage], tu ne convoiteras pas, ainsi que tous les autres, se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 10 L’amour ne fait pas de mal au prochain ; l’amour est donc l’accomplissement de la loi. 11 Cela est d’autant plus important que vous savez quel temps nous vivons : c’est l’heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous qu’au moment où nous avons cru. 12 La nuit est bien avancée, le jour approche. Débarrassons-nous donc des œuvres des ténèbres et revêtons les armes de la lumière.

Aimer son prochain, c’est l’accomplissement de la Loi de Dieu. Ce que Dieu nous demande de vivre, c’est l’amour du prochain. Et si on ne répond pas à ce deuxième commandement on n’accomplira pas le premier (l’amour pour Lui).
Le jour de la venue du Seigneur dans sa gloire approche, la nuit est avancée, les ténèbres   gagnent du terrain.
Nous sommes appelés à vivre l’amour jusqu’au retour du Seigneur.

Veut-on faire partie du plus grand nombre dont l’amour se refroidit ? Pour éviter cela, il faut anticiper.
Les vierges se sont toutes endormies, mais certaines avaient anticipé et avaient de l’huile en stock pour tenir.
Au jour du Seigneur je voudrais être debout, mais c’est l’affaire de tous les jours. Il faut œuvrer pour ça, constamment.

Romains 14.
7 En effet, aucun de nous ne vit pour lui-même et aucun ne meurt pour lui-même : 8 si nous vivons, c’est pour le Seigneur que nous vivons, et si nous mourons, c’est pour le Seigneur que nous mourons. Ainsi, soit que nous vivions, soit que nous mourions, nous appartenons au Seigneur.

Nous sommes tous différents, et certaines choses ont plus ou moins d’importance pour l’un ou l’autre,  mais quelles que soient nos idées, par amour, ne soyons pas une pierre d’achoppement pour les autres.
Celui qui est à Christ est mort a lui-même, il vit pour Jésus et ses frères et sœurs. Nous devons veiller à ne pas placer d’obstacle devant eux, voire, être des exemples.
Recherchons donc ce qui contribue à la paix et à l’unité.

Romains 15.
1 Nous qui sommes forts, nous avons le devoir de supporter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas et de ne pas rechercher ce qui nous plaît. 2 Que chacun de nous cherche à plaire à son prochain pour son bien, en vue de le faire grandir dans la foi. 3 En effet, Christ n’a pas recherché ce qui lui plaisait, mais, comme il est écrit, les injures de ceux qui t’insultent sont tombées sur moi.

Vivez en plein accord les uns avec les autres, en persévérant, ensemble ; voilà ce qui sera un culte, une louange agréables à Dieu.
Nous sommes appelés à célébrer sa gloire dans notre vie toute entière. Inclinons donc nos cœurs à faire sa volonté pour être, pour Dieu, une offrande agréable.
Que sa parole soit vécue et pas seulement entendue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.