Témoignage supplémentaire

« L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. »                LA BIBLE – Lettre aux Romains 8.16

On peut citer trois arguments en faveur de la véracité du christianisme :
– Primo, l’image scientifique que nous avons de l’univers crédibilise la pensée d’une entité créatrice intelligente et supérieure. Rendant possible la vie sur terre, les paramètres
physiques précis de l’univers argumentent pour un dessein intelligent, pour un divin architecte plutôt qu’un hasard improbable…
– Secundo, tous les êtres humains portent en eux-mêmes les marques d’une conscience morale, d’une quête de sens qui dépasse leur finitude, et d’une intuition de l’immortalité. En créant l’homme à son image, Dieu a laissé ses marques en lui…
– Tertio, un être relationnel cherche toujours à communiquer avec son vis à vis. Or, Dieu l’a toujours fait ! Dans le passé, il s’est révélé à Abraham et à ses descendants.
Ensuite, il a poursuivi sa démarche avec toute l’humanité en s’incarnant dans la personne du Christ. Et pour se faire connaître sans faille aux générations suivantes, il a scellé sa
parole et sa volonté dans la Bible toute entière…

Mais voici que Dieu, par son Esprit, rend un témoignage supplémentaire ! Il souffle sa paternité dans le cœur de celui qui se réconcilie avec lui par Jésus-Christ. Dieu ne se contente pas de donner des signes de son existence mais il se révèle comme un Père d’adoption…

Dominique MOREAU (reproduit avec autorisation)

Irréversibilité !

« Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. » LA BIBLE – Jean 3.36

Lorsque nous mélangeons de l’eau chaude et de l’eau froide dans un bol, l’ensemble devient tiède et plus jamais nous ne distinguons les éléments d’origine. Le ballon de l’enfant qui dévale la rue ne remontera pas de lui-même. L’eau du fleuve part de sa source jusqu’à la mer et non l’inverse. De même, l’homme vieillit, mais jamais ne rajeunit. Tout a un sens dans ce monde, y compris « la flèche du temps ». L’irréversibilité nous entoure !

Jésus-Christ tient compte de cette réalité dans la vie humaine. Le temps dont nous disposons pour répondre à son appel n’est pas infini, car il est dit (1) : Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs… L’irréversibilité est dans le bilan final de nos choix. Voilà pourquoi l’apôtre Paul exprime cette urgence aux hommes (2) : Nous vous en supplions au nom de Christ, soyez réconciliés avec Dieu !

L’irréversibilité est dans l’évangile. Soit nous demeurons séparés de Dieu jusque dans l’éternité, ce qui serait infiniment regrettable… soit nous sommes réconciliés avec Dieu et partagerons son éternité. Jésus propose à chacun d’écouter son message et de croire en lui. Ainsi, il promet au croyant une destinée dont l’irréversibilité devient une bénédiction…

Dominique MOREAU (avec permission)

(1) Hébreux 4.7    (2) 2 Corinthiens 5:20

Lecture proposée : Deuxième lettre aux Corinthiens, chapitre 5, versets 11 à 20.