La fosse aux lions

La fosse aux lions

(notes du message)

Daniel 6
Suite de la série de messages sur Daniel, par Michel Guyot.

Jésus n’a pas ouvert la bouche lorsqu’il a subi l’injustice. Nous, lorsque nous subissons des torts, nous allons jusqu’en justice. Christ, lui, n’a rien dit.

Cette injustice, Daniel l’a aussi subie, voyons les réactions.

La fosse aux lions

Daniel est déjà âgé à cette époque ; il est plutôt sur la fin de sa vie.

Les personnages

  • Le roi Darius
    Il s’agit sans doute du dernier roi des mèdes, il est âgé d’une soixantaine d’année. Il réorganise l’administration et nomme des satrapes et les chefs des satrapes.
  • 120 satrapes et leurs chefs
    Hauts fonctionnaires exerçant l’autorité civile. Daniel en tant que leur grand chef, ne devait référer qu’au roi.
  • Daniel
    En tant que chef, à la troisième place du royaume après Cyrus et Darius.

Les deux parties de ces versets

  1. Injustice face à la fidélité
    Daniel 6.22 est le point de bascule entre les deux points
  2. Justice face à la vérité

Les personnages selon ces deux parties.

Les chefs et  les satrapes

  1. Le roi voulait établir Daniel sur tout le royaume mais certains jaloux (vers.4), calculateurs (vers. 5), rusés (vers. 6-8), menteurs (vers. 7 tous ne sont pas d’accord notament Daniel), calomniateurs (vers. 11, 13), impitoyables (vers. 15) voulurent aller contre.
    Tout cela se fait dans le tumulte. La paix n’est pas dans leur coeur.
  2. Ces hommes finirent avec leur famille dans la fosse où ils voulurent jeter Daniel.
    Face à eux – après la délivrance de Daniel – le roi est en colère (vers. 24) et ordonne leur mort.

    Verset que l’on peut associer : Jac 1.14-15

Le roi Darius

  1. Darius ordonne que les prières ne doivent être adressées qu’à lui seul . Il semble naïf (v 8), il ne semble pas douter que tous soient d’accord, peut-être que son orgueil (vers. 9), son ego est en cause ; qu’il est flatté. Il ne réfléchit pas et signe un décret irrévocable. Puis le roi a du remord (v 14), il se sent coupable (v 16-17) et triste (v 18, 20).
  2. Le roi est joyeux (v 23) en voyant l’action de Dieu.  Il dit alors sa crainte et son respect de Dieu : il est…, il domine…, il délivre…
    Cela ressemble à la confession de foi de Nébucadnetsar que l’on trouve plus en avant dans ce texte.

    Verset que l’on peut associer : Ps 51.19

Daniel

  1. Daniel est confiant en son Dieu, il ne va pas trouver le roi pour plaider sa cause, mais il prie Dieu (vers. 10). Il est inébranlable, soumis et obéissant. (v. 16). Il ne se rebelle pas lors de son arrestation.
    Lorsqu’il est mis dans la fosse, une pierre scelle l’entrée de celle-ci.
  2. Au final, Daniel n’a aucune blessure et continue d’être prospère. Sa fidélité est récompensée.

Les types rencontrés dans ce texte

Daniel est un type du Christ et de son oeuvre salvatrice, Darius serait quant à lui plutôt un type du chrétien, les hommes (chefs et satrapes) sont une représentation des perdus.

Rien ne pouvait indiquer que Daniel allait ressortir vivant. C’est un miracle. Et pour être sûr que rien ne pouvait être modifié, une pierre scellait la fosse. C’est la représentation de ce que Christ a réalisé et subi pour nous.
Darius est comme nous incapable de sortir de la loi du péché, incapable de nous sauver. Seule possibilité : nous repentir. On peut même aller jusqu’à dire que Darius est sous la grâce de Daniel qui ne lui en veut pas.
Les hommes, les accusateurs, ne sont pas repentants. Ils subissent la colère du roi et la condamnation tombe sur eux.

Chronologie

Le chapitre 6 correspond à la fin de la vie de Daniel. Les chapitres  6, 9, 11 et 12 devraient se suivre chronologiquement. On peut noter que le chapitre 9 comprend la prophétie des 70 semaines et la mention de la venue d’un Messie (Christ) qui doit être retranché.
Ce qu’a vécu Daniel l’a peut-être aidé à comprendre ces prophéties.

Le chiasme

L’endurcissement  des cœurs conduit à la perdition, tandis que Dieu fait grâce à un cœur contrit.
Dieu utilise Daniel et reste à ses côtés dans l’épreuve.