Irréversibilité !

« Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. » LA BIBLE – Jean 3.36

Lorsque nous mélangeons de l’eau chaude et de l’eau froide dans un bol, l’ensemble devient tiède et plus jamais nous ne distinguons les éléments d’origine. Le ballon de l’enfant qui dévale la rue ne remontera pas de lui-même. L’eau du fleuve part de sa source jusqu’à la mer et non l’inverse. De même, l’homme vieillit, mais jamais ne rajeunit. Tout a un sens dans ce monde, y compris « la flèche du temps ». L’irréversibilité nous entoure !

Jésus-Christ tient compte de cette réalité dans la vie humaine. Le temps dont nous disposons pour répondre à son appel n’est pas infini, car il est dit (1) : Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs… L’irréversibilité est dans le bilan final de nos choix. Voilà pourquoi l’apôtre Paul exprime cette urgence aux hommes (2) : Nous vous en supplions au nom de Christ, soyez réconciliés avec Dieu !

L’irréversibilité est dans l’évangile. Soit nous demeurons séparés de Dieu jusque dans l’éternité, ce qui serait infiniment regrettable… soit nous sommes réconciliés avec Dieu et partagerons son éternité. Jésus propose à chacun d’écouter son message et de croire en lui. Ainsi, il promet au croyant une destinée dont l’irréversibilité devient une bénédiction…

Dominique MOREAU (avec permission)

(1) Hébreux 4.7    (2) 2 Corinthiens 5:20

Lecture proposée : Deuxième lettre aux Corinthiens, chapitre 5, versets 11 à 20.

Grand univers

La distance de la terre à la lune est d’environ 385 000 km. La distance entre nous et le soleil est de150 milliards de km.

Pour aller sur la lune avec un 747 (qui vole à 600km/h), il nous faudrait un mois. Pour aller sur le soleil, il nous faudrait 28 ans. S’il nous prenait l’envie de pousser jusqu’à Pluton aux confins de notre galaxie, il nous faudrait 1000 ans à bord de notre 747.
La vie de Mathusalem n’y suffirait pas.
Une de nos proches voisines, la galaxie d’andromède se situe à quelques 20 milliards de milliards de km. Autant dire beaucoup trop loin.

Chose étonnante, si l’on utilise la vitesse de la lumière, on mettrait moins de deux secondes pour aller sur la lune, 8 minutes pour aller sur le soleil et 5 heures pour voir pluton de près.
Et pourtant quelque soit la vitesse de la lumière, ce que nous voyons d’Andromède aujourd’hui est vieux de 2 millions d’années.

J’ai pour ma part beaucoup de mal à imaginer la taille de cet univers.

Dans ma bible (et la votre aussi d’ailleurs) dans Esaïe, je peux lire :

42.5  Ainsi dit Dieu, l’Éternel, qui a créé les cieux et les a déployés, qui a étendu la terre et ses produits

40.12 Qui a mesuré les eaux dans le creux de sa main, et réglé les cieux avec l’empan, et mesuré dans un boisseau la poussière de la terre ? Qui a pesé les montagnes au crochet, ou les collines dans la balance ?

48.13 Ma main aussi a fondé la terre, et ma droite a étendu les cieux ; moi je les appelle : ils se tiennent là ensemble.

Et tout à coup, j’ai encore plus de mal à imaginer quel grand Dieu est le mien. et vous ?