Voir Dieu ?

« Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ? » LA BIBLE – Évangile de Jean 14.9

Est-ce possible de voir Dieu ? Peut-on le trouver parmi les choses visibles ? Non, bien que l’univers porte la trace de sa puissance et de sa sagesse. Peut-on trouver Dieu en nous-même ? Non, bien que notre conscience porte la trace de ses exigences morales. Nos yeux voient, nos oreilles entendent, nos narines sentent, notre palais et notre langue goûtent, notre toucher ressent la dureté, la température, ce qui est lisse ou ne l’est pas… Belles facultés, pourtant elles ne servent pas à trouver Dieu…

Mais l’apôtre Jean, en rapportant l’échange de Jésus avec Philippe, nous montre que connaître Jésus, c’est le voir… Et en lui, c’est voir Dieu ! Voir Jésus-homme a été le privilège de quelques-uns, mais voir Jésus-Dieu est possible par le moyen de la foi ! (1) Dieu se révèle à celui qui croit dans la divinité incarnée de Jésus.

Quand vous croyez les évangiles, vous voyez Dieu à travers ce que les témoins rapportent des paroles et des actes de Jésus-Christ. Croire ce qu’il est, croire ce qu’il dit, c’est voir Dieu ! La foi est au-dessus de ce que le corps perçoit. Plus encore, elle fuit tous les sens du corps pour mieux connaître Jésus tel qu’il est. Oui, plus notre confiance s’attache à Christ, plus elle montre le Père !

Dominique MOREAU (avec permission)

(1) LA BIBLE – 2 Corinthiens 5.16

Quelle sagesse ?

« Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages ; Dieu a choisi les  choses faibles du monde pour confondre les fortes… » LA BIBLE – 1 Corinthiens 1.27

Un riche propriétaire méprisait ouvertement la piété de ses employés agricoles. Devant son dépôt, un dimanche matin, il croisa un enfant qui se rendait à l’office. Suffisant et hautain comme à son habitude, il interpella le jeune d’un air moqueur : « Eh mon ami ! Tous ces fruits sont à toi si tu peux me dire où est Dieu ! » L’enfant resta un moment embarrassé… Puis, il répondit vivement : « Et vous, Monsieur, pourriez-vous me dire où il n’est pas ? » Interloqué pendant quelques secondes, il rougit. Ne sachant pas quoi rétorquer, il retourna silencieux à ses affaires…

Dieu choisit les choses faibles de ce monde pour confondre les fortes afin qu’il soit clairement démontré que ce n’est pas la sagesse humaine qui l’emporte, mais bien la vertu de Dieu !

Non, ce n’est pas la raison qui conduit les hommes au rejet de Dieu. Beaucoup ignorent Dieu parce qu’ils ne veulent pas savoir qui est Dieu ! Ils ne cherchent pas des preuves de l’existence de Dieu, ils cherchent à les supprimer. Pourquoi ce parti pris ? L’orgueil et la peur de changer les tiennent. Ils refusent l’humilité d’une remise en question.

Mais si les yeux d’un cœur s’ouvrent à Jésus-Christ, les genoux plient, et une toute autre sagesse entre !

Dominique MOREAU (avec permission)